Accueil » A la découverte de la Mongolie centrale

A la découverte de la Mongolie centrale

par

En tant que destination de voyage, la Mongolie centrale possède un charme incomparable. Vaste étendue caractérisée par des steppes vallonnées et des sites historiques, cette région inspire les aventuriers et les amateurs de culture par la découverte d’une myriade d’attractions. Dans cette région, de nombreux vestiges historiques du pays dans son ensemble ont été préservés, notamment l’ancienne capitale de l’empire mongol, Kharkhorin. Les visiteurs peuvent y explorer les ruines d’une ville autrefois puissante, notamment le monastère Erdene Zuu, qui témoigne du riche héritage bouddhiste du pays.

Le parc national de Khogno Tarni

Le parc national de Khogno Tarni, d’une superficie de 84 000 hectares, est une zone de conservation d’un mélange d’écosystèmes, composé de biomes de steppe, de taïga et de semi-désert. Ici, le mont Khogno Khan se dessine à travers ses forêts de pins et de bouleaux blotties dans les vallées. En outre, le parc se caractérise par les dunes de sable de Mongolie, qui s’étendent sur près de 80 kilomètres de long et atteignent jusqu’à 10 kilomètres de large. Dans cet ensemble, le mont Ikh Mongol est considéré comme le noyau géographique de la Mongolie, marquant le point de départ historique de la capitale moderne, avant son installation à son emplacement actuel, après de nombreux déménagements.

La chute d’eau d’Ulaan Tsutgalan

La chute d’eau d’Ulaan Tsutgalan présente un spectacle grandiose du haut de ses 24 mètres, le long de falaises de lave. Cette magnifique chute d’eau, connue localement sous différents noms, notamment la chute d’Orkhon, constitue un point de repère important dans la vallée de la rivière Orkhon. Pour accéder au site, les visiteurs doivent traverser un terrain accidenté, parsemé de nomades et de leur bétail. Depuis la capitale Oulan-Bator, la chute se trouve à 480 kilomètres, à 130 kilomètres de l’ancienne ville de Kharkhorin et à seulement 30 kilomètres de la ville la plus proche, Bat-Ulziit, dans la province d’Uvurkhangai.

Le lac Ugii

Le lac Ugii est une étendue d’eau douce, entourée par les steppes et les prairies fertiles de la Mongolie centrale. Située à 350 kilomètres à l’ouest d’Oulan-Bator, elle se trouve à proximité de la ville de Kharkhorin, du semi-désert d’Elsentasarkhai et de la ville de Tseserleg dans la province d’Arkhangai. La ville voisine d’Ugii Nuur se trouve à seulement 20 kilomètres. Lieu de retraite idyllique pour ceux qui cherchent à se détendre, le lac Ugii offre des expériences immersives telles que l’hébergement traditionnel en ger, le trekking, les activités équestres, les visites éducatives à son centre d’information et les activités d’observation des oiseaux.

Le monument d’Ungut

Enchâssé dans un monticule de terre de 55 mètres sur 40 mètres, le monument d’Ungut témoigne de l’importance archéologique de la région. Avec ses 30 pierres anthropomorphes aux mains respectueusement gravées sur la poitrine, le site aurait été un lieu d’offrande sacré, comme en témoigne la découverte de bases de poteaux en bois, de vestiges de matériaux de construction et de fragments de tuiles. Au-delà de la zone immédiate du monument, plus de 500 pierres « balbal » sont dispersées sur une distance de 2 kilomètres, avec un alignement sur le lever du soleil indicateur de la fonction cérémonielle du site.

Le complexe du 13e siècle

Le complexe du 13e siècle est un parc à thème qui propose un voyage immersif à l’époque de l’empire mongol. Les visiteurs traversent camps et tribus distincts, espacés de 1 à 3 kilomètres les uns des autres. Le terrain accidenté et les vallées ouvertes entourant le parc intensifient la sensation du voyage dans l’histoire. La nuit, le ciel regorge d’étoiles brillantes, à l’abri des distractions modernes telles que l’internet et l’électricité, créant une atmosphère authentique du XIIIe siècle et des conditions idéales pour l’observation des étoiles.

Le parc national de Gorkhi Terelj

À 60 kilomètres à peine au nord-est d’Oulan-Bator, le parc national de Gorkhi Terelj affiche une grande majesté. Le paysage est dominé par des pics de granit, et les pentes septentrionales sont recouvertes de forêts. Les prairies regorgeant de fleurs sauvages et les rochers aux formes uniques contribuent au paysage époustouflant de la région. À une altitude d’environ 1600 mètres, avec un sommet atteignant 2 600 mètres, ce parc national est une destination pour les personnes séduites par les splendeurs de la nature.

Le Khuisiin Naiman Nuur

Datant d’une période marquée par l’activité volcanique, les huit lacs, ou Khuisiin Naiman Nuur, sont nés des forces des bouleversements géologiques et sont inclus dans les limites d’une réserve naturelle de 11 000 hectares. Situés à des altitudes allant de 500 mètres à 3 kilomètres les uns des autres, les lacs Shireet, Mukhar, Khaliut, Duruu, Bugat, Khaya, Khuis et Onon sont situés dans un environnement orné de montagnes au feuillage persistant. Les clairières servent d’hôte à un éventail de fleurs sauvages, plaçant cette destination comme un choix populaire pour les personnes à la recherche des joies de l’équitation en plein cœur de la Mongolie.

La réserve naturelle de Gun Galuut

La réserve naturelle de Gun Galuut est un passage obligé pour les voyageurs à la recherche d’un peu de réconfort hors des sentiers battus. À 3 heures de route à l’est d’Oulan-Bator, le paysage s’ouvre sur des steppes ondulantes qui se rejoignent à l’horizon, ponctuées de montagnes vertigineuses, de rivières, de lacs et de zones humides. Abritant des espèces telles que le mouton d’Argali, la réserve naturelle est un paradis pour les observateurs de la faune et les amateurs de nature.

Le temple de Gunj

Situé dans la zone protégée de Khan Khentii et perché à 2100 mètres d’altitude sur la chaîne sud de la montagne Undur Saridag, se trouve le temple historique de Gunj. Fondé par Dondovdorj, un noble estimé marié à une princesse Qing, ce temple est un mémorial à sa première épouse, l’une des filles de l’empereur Kangxi. Fait remarquable, le temple a survécu aux purges communistes des années 1930, qui ont entraîné la ruine de nombreux autres monastère.

Vous pouvez aussi vous renseigner sur la sécurité en Mongolie sur Parlorama. Sachez que le pays est relativement sûr mais il faut quand même rester sur vos gardes dans les grandes villes, comme partout dans le monde.

Articles Similaires